top of page
Rechercher

Pourquoi tout livre n'est-il pas bon à lire au coucher?


Entendons-nous...


Je ne cherche pas à ressortir ici le couperet de la censure... (!)

Et encore moins à vous dicter vos choix de lectures!


La réponse est toute simple...


Pour favoriser le passage du mode veille au mode sommeil, il faut s'exposer et/ou se soustraire à certains stimulus. Ceux-ci peuvent, entre autres, être visuels... et leur contact peut engendrer des changements dans notre état émotionnel.


La séquence d'exposition et/ou de soustraction aux stimulus en fonction de l'effet désiré, doit également être adaptée à chaque personne.


Je vous perds un peu? Pourtant, ce n'est que du gros bon sens... laissez-moi vous expliquer un peu plus...


Alors que j'étais insomniaque chronique, on m'a déjà recommandé de lire au coucher un livre qui soi-disant était infaillible pour précipiter l'endormissement: le bottin téléphonique! A notre époque, cette option se fait rare... (!) et pourtant, elle ne me serait guère plus utile. Pourquoi?


Parce que la personne qui m'avait suggéré cette arme puissante visant à m'endormir en un éclair avait oublié de me demander quels étaient mes intérêts... Quelle ne fut pas sa surprise en apprenant que cette lecture n'avait non seulement pas facilité son sommeil, mais m'avait tenue debout toute la nuit! Pourquoi? Parce que j'avais une rare et inhabituelle passion: celle des prénoms et des noms de famille!😉


Ce fait cocasse m'amène à vous parler de quelques cas que j'ai eus en consultation. Notamment, un enfant dont les parents ne comprenaient pas pourquoi leur fils ne s'endormait pas à la suite de la lecture des contes de Perreault... son préféré étant Le Petit Chaperon rouge ! Si, comme je le suppose, vous connaissez la fin, inutile d'élaborer davantage...


Mais au-delà de l'émotion de la peur, d'autres émotions d'apparence positives peuvent perturber le sommeil. D'autres parents m'ont d'ailleurs parlé de la passion de leur fils pour les bandes dessinées de superhéros. Ils étaient enchantés qu'il ait si hâte de se coucher pour les lire... mais déploraient qu'il n'arrive pourtant pas à fermer l'oeil par la suite. Pourquoi, pensez-vous?


Vous est-il déjà arrivé d'être captivé par un roman ou un ouvrage au point de ne plus voir passer les heures? Imaginez un enfant à qui vous donnez son livre préféré, plein d'aventures rocambolesques et de couleurs tapageuses, juste à l'heure du coucher? 😲


Pour réussir à s'endormir, nous avons besoin d'un temps de transition plus ou moins long selon les personnes.


Ce n'est pas le moment de s'exposer à des stimulus excitants... mais plutôt le moment de s'y soustraire, quel que soit notre âge.


Ainsi, si on peut proposer à une personne fortement encline au littéraire le supplice de lire de l'algèbre pour s'endormir, on ne pourrait certainement pas proposer la même chose à un mathématicien! Et vice versa. Et si La Bible permettra d'endormir certains, soit parce qu'ils se sentent doucement bercés dans leurs convictions ou parce que, au contraire, elle ne les rejoint pas du tout et ne se présente pour eux que sous forme d'abstraites paraboles... elle n'aura pas non plus le même effet sur tous.


Dans tous les cas, quel que soit son âge, la lecture que l'on choisit avant le coucher ne doit pas comporter de contenu (texte, images, couleurs) stimulant pour la personne qui le lit. Elle ne doit pas forcément être ennuyante au point d'en venir à entrer dans les profondeurs de l'ennui (quoique pour certains, cette technique est redoutable, tant qu'ils ne développent pas une aversion à l'heure du coucher)... mais elle doit être suffisamment neutre pour qu'aucune émotion vive - joie, passion, colère, tristesse, etc. - n'en découle... et doit surtout être facile à mettre de côté dès qu'on ressent les signes annonciateurs du sommeil...


A l'Institut Somna, pour répondre à ce besoin, nous avons lancé toute une gamme de livres pour accompagner le rituel du sommeil des adultes et enfants, misant sur des stimulus apaisants, que vous pouvez découvrir ici. On a même créé notre propre livre de Blagues à dormir debout ! ( On vous a déjà dit aussi que le rire favorisait le sommeil?! )


Mais au-delà du choix de votre bouquin du soir, saviez-vous qu'il ne faut idéalement jamais lire dans son lit?


Ça, c'est une autre histoire...





-Véronique Bellemare Brière, M.A., N.D., S.E.S.,

Somnopédagogue / Somnothérapeute

Présidente de l'Institut SOMNA

Gestion naturelle du sommeil

209 vues0 commentaire

Comments


bottom of page