top of page
Rechercher

Sauf exception, vous n'aurez jamais les cheveux roux...🦰



Les roux ont une couleur de cheveux d'exception. Une couleur magnifique.

Quelle chance ils ont!


Pourtant, même si les non-roux le souhaitent de toute leur âme et de tout leur coeur, ils ne seront jamais roux.... Et même s'ils se teignaient les cheveux, ce ne serait jamais comme de beaux cheveux roux naturels... Qu'ils le veuillent ou non, ils sont condamnés à ne pas être roux... à vie!


Mais où vais-je avec cette histoire de cheveux roux dans un topo sur le sommeil, pensez-vous?


C'est simple. C'est une analogie que j'utilise souvent en consultation.


Elle m'a aidée à comprendre, alors que je rêvais d'être une court dormeuse pour gagner du temps (car oui, j'en manque toujours!), que bien que je le veuille de tout mon être, ne dormir que 4 heures par nuit n'est pas pour moi...


Les Grégory Charles et Emmanuel Macron de ce monde et tous les autres qui dorment à peine 4 heures par nuit sont... des exceptions! Oui, de véritables exceptions génétiques! Les scientifiques ont en effet découvert une mutation exceptionnelle chez les petits dormeurs, la mutation NPSR1-Y206H! Et non, elle ne court pas les rues... Elle est au moins aussi rare que les cheveux roux...


J'ai tant voulu ''m'entraîner'' à ne dormir que 4 heures par nuit... sans comprendre que mes gènes ne s'y prêtaient pas, que je me suis rendue malade... Parce que je n'étais tout simplement pas faite pour ne dormir que 4 heures par nuit. J'avais beau le vouloir, jamais je ne pourrais me lever d'un bond après une nuit aussi brève pour attaquer ma journée. Dans mon cas, ce désir utopique était l'une des principales causes de mon insomnie chronique!


Il a fallu que je frappe un mur pour finalement le réaliser, l'intégrer et surtout, l'accepter. Comme il faut que j'accepte aussi qu'en mangeant le même nombre de calories que mon conjoint, je prends du poids et lui, mincit... ou qu'en mettant ma tête sur l'oreiller, je peux prendre un bon dix minutes à m'endormir (ce qui est un miracle pour moi, en regard des nuits complètes que j'y mettais souvent avant!) alors que lui peut s'endormir quasi instantanément... La génétique n'en fait qu'à sa tête!


Mes besoins de sommeil sont dans la norme. Je ne suis ni longue ni courte dormeuse. Un huit heures bien ordinaire.


Ma grand-mère se contentait de 4 heures. Je la trouvais chanceuse... avant de réaliser qu'elle trouvait difficile de passer ses soirées seule et de devoir vivre en sourdine tandis que tout le reste de la maisonnée dormait... Mon grand-père, lui, pouvait roupiller un bon 10 heures! Pourtant, ni l'un ni l'autre n'avait de ''troubles de sommeil''...

Ils respectaient tout simplement leurs besoins de base, bien différents... Ils acceptaient tout simplement ce que leur dictaient leurs gènes!


Et vous? Savez-vous quels sont vos réels besoins de sommeil? Ceux qui vous permettent de ne pas tomber en dette de sommeil et d'être en santé et productif durant vos journées? De combien d'heures avez-vous réellement besoin pour remplir votre réservoir d'énergie et combien de temps prenez-vous pour le vider?


---


Véronique Bellemare Brière, M.A., N.D., S.E.S

Présidente | Institut SOMNA Somnopédagogue | Somnothérapeute


96 vues0 commentaire
bottom of page